Accueil   |   Au sujet  |   Contactez nous  |   English
facebook      twitter

Récentes Nouvelles et Information

spacer

06 mars 2017

Astuces d’une gagnante du concours 3MT : inspirez profondément et foncez!


Vous êtes occupé. Vous avez un horaire à respecter. Parler devant le public est l’une des choses que vous détestez le plus.

Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas participer au concours de Thèse en 3 minutes du Canada. Toutefois, la plupart des participants du concours disent sortir de cette expérience grandis.

C’était assurément le cas de Cheryl Chan, qui a participé au concours en 2016 à l’Université de Waterloo. Récemment, elle a publié ses impressions à Gradventure,le centre de renseignements de l’école à l’intention des étudiants au cycle supérieur.

L’année dernière, j’ai participé au concours de Thèse en trois minutes à Waterloo. Je me suis inscrite tôt – sur un coup de tête – après avoir reçu un courriel du ministère. Le processus d’inscription est plus facile qu’il en a l’air, mais la préparation de ma 3MT regorgeait d’éléments inconnus et d’embûches. Après être parvenue à surmonter mon malaise à discourir devant les gens, j’ai saisi une occasion inouïe de communiquer l’histoire derrière ma recherche et d’interagir avec la communauté de Waterloo. Finalement, j’ai pratiqué une nouvelle aptitude, accompli une prouesse que je ne pensais jamais possible de même qu’acquis une nouvelle perspective de mon travail. Si vous vous êtes inscrit au concours cette année et craignez de ne pas y arriver, je vous assure que vous pouvez le faire.

J’aimerais ajouter que mon discours traitait de la production biologique à la fin, mais en réalité, il n’y avait rien à ce propos dans la version initiale. En fait, j’ai écrit encore et encore le texte, même après avoir commencé à le pratiquer. Si vous êtes rendu à cette étape, c’est tout à fait normal. Pendant que je préparais mon 3MT, j’ai utilisé les stratégies suivantes : 1) un élément accrocheur; 2) la règle de trois; 3) un appel à l’action.

Pendant la rédaction, je me suis d’abord concentrée sur l’élément accrocheur (à savoir, un élément qui attirera l’attention du public dès le départ) – une citation populaire, une blague, une courte anecdote, voire des statistiques. Pour ma part, j’ai prononcé une citation qui a accroché le public et présenté des statistiques pour mettre mon sujet en contexte (c.-à-d. pour exprimer les questions de ma recherche). Ensuite, j’ai porté mon attention sur les trois principaux points de ma thèse (j’ai toujours adhéré à la « règle de trois » dans mon apprentissage). Quel était le message que je voulais vraiment que mon public comprenne de ma thèse? Comment pouvais-je le rendre significatif et accessible? Le processus qui consiste à répondre à ces questions m’a donné un autre point de vue de mon travail et m’a forcée à communiquer efficacement. Enfin, j’ai conclu mon discours avec un appel à l’action tangible. Je voulais que mon public soit motivé à apporter un changement positif et je souhaitais que les gens se sentent personnellement interpellés par ma recherche.

Après la rédaction de mon discours, j’ai commencé à le pratiquer. Je peux affirmer que le dicton « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » est entièrement faux. La pratique vous permet d’être mieux préparé et plus confortable, mais vous pouvez le pratiquer indéfiniment et vous accrocher encore dans certains mots – et c’est tout à fait correct! Pratiquez ces embûches – prononcez les mots si clairement que vous en rirez. Autre chose, en vous adressant au public, vous ne parlez jamais aussi fort que vous le croyez, ni jamais aussi clairement. Pour connaître l’avis de votre public, il est important de pratiquer devant d’autres personnes. Maintenant, je voudrais remercier mes amis, mon superviseur et ma faculté de m’avoir donné leurs impressions positives. J’aimerais également remercier mon miroir, qui a vu des centaines de pratiques, sans se plaindre et sans me juger.

Si vous participez au concours cette année, souvenez-vous d’inspirer profondément avant de commencer, puis foncez!