Accueil   |   Au sujet  |   Contactez nous  |   English
facebook      twitter

La recherche aux grades supérieurs dans un monde interconnecté


i


« Quelles sont les nouvelles méthodes d’apprentissage dont les Canadiens auront besoin, en particulier dans l’enseignement supérieur, pour réussir dans la société et sur le marché du travail de demain? »

C’était là une des questions que le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et l’ACES ont posées à des groupes d’étudiantEs des cycles supérieurs de partout au pays dans le cadre du projet Imaginer l’avenir du Canada.

Les participants à la séance qui s’est tenue à l’Université Queen’s ont été unanimes dans leur réponse : la collaboration et la liaison sont essentielles. Et le financement de la recherche doit refléter le coût et le temps associés à la collaboration. Cela va s’avérer rentable, ont-ils affirmé.

« Il est clair que nous voulons que ces collaborations aient lieu parce qu’elles contribuent à rehausser la qualité et l’impact de nos recherches », déclare Sarah Pavan (docteure en études politiques).

« Le regroupement de gens de différentes disciplines est également un élément clé de l’analyse des questions », a ajouté Colin Khan (docteur en études environnementales).

Certains participants se sont dits d’avis que le succès viendrait de renforcer les liens entre les universités, les industries et les communautés, dit Oluwatobiloba Moody (docteur en droit). L’une des suggestions qui proviennent des participants consiste à investir dans des agents de liaison au sein de l’université afin d’officialiser les liens avec l’industrie afin que les étudiants puissent apprendre des praticiens sur le terrain. Mais M. Moody a souligné qu’à cette fin, les étudiantEs veulent aussi que les universités renforcent les protocoles sur la propriété intellectuelle et les recherches communes.