Accueil   |   Au sujet  |   Contactez nous  |   English
facebook      twitter

Récentes Nouvelles et Information

spacer

3 septembre 2014

Prix d’excellence de 2014 pour une thèse de doctorat: S’attaquer à l’itinérance


pic

Prix d’excellence de 2014 pour une thèse de doctorat: S’attaquer à l’itinérance. Photo is courtesy Nigel Dickson.

Ottawa - Une étude riche et concrète sur les communautés intentionnelles de sans-abri comme les bidonvilles et les camps de tentes a gagné le Prix d’excellence de 2014 pour une thèse de doctorat de l’Association canadienne pour les études supérieures.

Le travail multimédia et interdisciplinaire d’Eric Weissman’s (PhD Ind.), «Espaces, endroits et états d’esprit : une ethnographie pragmatique de la critique liminale», a été effectué grâce au programme d’Études indépendantes de l’Université Concordia. Il a passé presque 13 ans à faire des recherches et des vidéos sur son sujet de thèse.

Weissman a utilisé la vidéo et les médias sociaux en plus de la recherche traditionnelle et de l’écriture afin de tenter d’encourager les observations, les discussions, et les débats sur la relation entre le logement, l’itinérance et le rôle que ces communautés jouent dans la société et la structure politique.

pic

Le travail multimédia et interdisciplinaire d’Eric Weissman’s (PhD Ind.), «Espaces, endroits et états d’esprit : une ethnographie pragmatique de la critique liminale», a été effectué grâce au programme d’Études indépendantes de l’Université Concordia. Photo is courtesy Jerome Crowder.

C’est le travail intense et passionné d’un universitaire qui fut jadis aux prises avec l’itinérance et la toxicomanie. «J’ai décidé de canaliser ce qui avait été un désastre personnel pour moi dans une forme d’introspection qui me permettrait d’effectuer du travail ethnographique sur le terrain dans le domaine de l’itinérance», dit-il.

La thèse compare les programmes de logement financés par l’État et les formes alternatives de communautés intentionnelles de sans-abri.

«Mon travail de doctorat utilise une approche interdisciplinaire du récit critique et introspectif à partir du point de vue des participants, afin de comprendre comment les résidents de ces communautés établissent des engagements essentiels entre eux et envers l’activisme en matière de logement», dit Weissman. «L’estime de soi et la démocratie vont de pair et jouent un rôle pour réduire les conditions de l’itinérance chronique.»

La thèse examine le problème à partir de multiples perspectives comme les sciences politiques, les politiques publiques, l’urbanisme, et la santé mentale.

«C’est un exemple parfait de la vie intellectuelle», dit Dr David Cecchetto, un X professeur adjoint du département des sciences humaines de la York University et membre du panel des juges de cette année. «C’est le meilleur qu’une personne peut retirer d’un doctorat.» Cechetto a gagné le prix de l’ACES en 2011.

Weissman décrit son travail comme étant continu et «introspectif». Il a passé du temps dans des communautés de transition au Canada et aux États-Unis pour observer et écrire un livre sur le sujet.

«Le livre a été envoyé aux villages en question pour encourager de nouvelles discussions qui sont devenues plus tard des chapitres de la thèse, une sorte de travail virtuel et numérique sur le terrain», dit-il.

L’approche de Weissman a reconnu que les complexités de l’itinérance ne peuvent pas être expliquées dans un document factuel traditionnel. C’était un projet qui convenait bien à la philosophie de l’Université Concordia.

Écoutez cette entrevue de CBC Radio avec Eric Weissman:


«Je suis très heureux qu’Eric ait reçu cet honneur pour son travail remarquable», dit Paul Wood-Adams, doyen des études supérieures à Concordia. «Nous croyons dans le fait de prendre des risques dans nos recherches et de poser des questions difficiles. La thèse d’Eric est un exemple parfait du travail que nous encourageons pour remettre des bourses d’études interdisciplinaires dans notre programme individuel d’études supérieures.»

Son travail nécessitait une combinaison de flexibilité, créativité, et rigueur universitaire, c’est-à-dire le meilleur que les études supérieures ont à offrir.

«Le travail du Dr Weissman a établi des normes élevées pour approcher ce sujet avec rigueur et créativité», dit la présidente de l’ACES Noreen Golfman. «C’est une ressource convaincante et utile.»

Plus récemment, Weissman occupait le poste de chercheur invité au Institute for the Medical Humanities de la University of Texas. Il occupera un nouveau poste au College of New Caledonia à Prince George en Colombie-Britannique plus tard cette année. Vous pouvez en apprendre davantage sur le travail du Dr Weissman ici.

Weissman recevra son prix en octobre quand l’Association canadienne pour les études supérieures tiendra son congrès annuel à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador.

«Les Prix d’excellence pour une thèse de doctorat ACES/PROQUEST-UMI ont débuté en 1994. Ils reconnaissent les étudiants du doctorat dont les thèses apportent une contribution originale à leur domaine universitaire. Deux prix sont offerts chaque année : un dans la catégorie Génie, science médicale et sciences naturelles ; et un dans la catégorie Beaux-Arts, sciences humaines et sciences sociales.

L’Association canadienne pour les études supérieures (ACES) rassemble 58 universités canadiennes ayant des programmes d’études supérieures et trois agences fédérales de subvention à la recherche, ainsi que d’autres établissements et organisations ayant un intérêt pour les études supérieures.

Pour de plus amples renseignements:
Gail Dugas, Communications ACES
613-334-5658