• darkblurbg
    Association canadienne pour les études supérieures (ACES)
    55E CONGRÈS ANNUEL
    Québec, Hilton Québec, 7-9 novembre 2017

    FAIRE LE BILAN - The 21e siècle
  • darkblurbg
    Points Saillants du congrès
    UN ATELIER À L’INTENTION DES DOYENS ET ADMINISTRATEURS
  • darkblurbg
    2017 Conférenciers
    Nous sommes heureux de vous présenter nos conférenciers
    du congrès de 2017. Veuillez -vous référer au programme
    du congrès pour connaître les heures et dates
    des présentations.

Bienvenue à l'Association canadienne pour les études supérieures Programme du congrès de 2017.

Pendant plus de 50 ans, les doyens et les administrateurs des écoles d’études supérieures du Canada se sont réunis à la fin de l’automne pour partager des renseignements sur les défis et les tendances de l’enseignement supérieur. Le congrès annuel de l’ACES est une occasion d’explorer les meilleures pratiques, discuter des sujets d’actualité, coordonner la défense des intérêts, et communiquer avec des collègues de partout à travers le pays et le monde.

Conférenciers

Nous sommes heureux de vous présenter nos conférenciers du congrès de 2017. Veuillez -vous référer au programme (pdf) du congrès pour connaître les heures et dates des présentations

  • Jonathan Malloy

    Jonathan Malloy est actuellement professeur et président des sciences politiques à l’Université Carleton. Il menait auparavant une carrière en milieu universitaire pour le gouvernement et la législature de l’Ontario. Son mandat de trois ans à titre de membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de science politique a pris fin récemment. Auparavant, il a occupé le poste de président du Groupe canadien d’étude des parlements. Son plus récent livre s’intitule The Politics of Ontario. Jonathan porte un intérêt marqué pour le mentorat des étudiants des cycles supérieurs, que ces derniers visent une carrière en milieu universitaire ou non. Il mène actuellement une recherche (en collaboration avec Loleen Berdahl de l’Université de la Saskatchewan) sur le mentorat professionnel des étudiants au doctorat au Canada, axée principalement sur les sciences politiques. Ce travail met à contribution l’expertise particulière de Jonathan sur la façon dont les méthodes de conception et les structures institutionnelles façonnent les résultats et sur l’influence des pratiques institutionnelles actuelles sur les prises de décisions.

  • Aimee Surprenant

    Aimée Surprenant est doyenne de la School of Graduate Studies de l’Université Memorial de Terre-Neuve et professeure du département de psychologie. Elle a obtenu son B.A. à l’Université de New York et sa maîtrise ès sciences et son doctorat à l’Université Yale. Experte en perception auditive et en capacités mémorielles, Dre Surprenant est coauteure de deux livres : Human Memory: An Introduction to Research, Data, and Theory, et Principles of Memory. Elle a aussi écrit et édité ou contribué à l’écriture de nombreux chapitres, journaux, publications et autres articles universitaires. Elle est membre de l’Acoustical Society of America, de l’Association canadienne d’acoustique et de la Société canadienne des sciences du cerveau, du comportement et de la cognition, ainsi que membre titulaire de la Société canadienne de psychologie et de la Psychonomic Society. Elle a autrefois occupé le poste de présidente du Comité des Affaires scientifiques de la Société canadienne de psychologie et demeure active pour l’organisation Science Atlantic et la Société canadienne des sciences du cerveau, du comportement et de la cognition.

  • Crystal Tremblay

    Crystal Tremblay est spécialiste en géographie sociale et chercheuse communautaire, forte de plus de dix ans d’expérience internationale en durabilité de l’environnement, en gouvernance participative et en amélioration des sources de revenus. Elle se spécialise dans l’utilisation de vidéos participatives et de méthodes artistiques favorisant l’engagement communautaire, le renforcement des capacités et l’évaluation des programmes des secteurs privé, public et sans but lucratif. Fortement ancrée dans l’étude novatrice du développement communautaire, elle se passionne pour la culture de nouveaux espaces propices à la collaboration créative des citoyens et la création conjointe de connaissances menant à l’équité environnementale et sociale. Elle a assumé le rôle de directrice de recherche à la présidence de l’UNESCO pour la recherche communautaire et la responsabilisation sociale dans les études supérieures, de même qu’été cochercheuse pour Training the Next Generation, un programme subventionné de CRSH pour la recherche interdisciplinaire sur les pratiques de formation exemplaires en réinsertion communautaire (CBR; 2013-15). Elle a récemment terminé une formation postdoctorale en recherche de CRSH à l’Institute for Resources, Environment and Sustainability (IRES) de l’Université de la Colombie-Britannique, explorant les structures de gouvernance sur le déplacement de l’eau à Accra, au Ghana, et à Cape Town, en Afrique du Sud. Elle a reçu diverses bourses nationales, dont une de recherche postdoctorat du CRSH (2013-2015), de doctorat Joseph-Armand-Bombardier (2009-2012), de doctorat du Centre for Community and Cooperative-based Economy (2011-2012), de doctorat du Centre canadien d’économie sociale (2010-2011), ainsi que le prix d’excellence Andy Farquharson Award for Teaching Excellence for Graduate Students de l’Université de Victoria (2011). Son ouvrage a été publié dans plus de 20 revues à comité de lecture, dont les suivantes : Journal of Community Development; Resources, Conservation and Recycling et Local Environment; et elle a coproduit plus de dix documentaires communautaires. Elle est également corédactrice de la revue internationale Research For All et conseillère internationale pour l’organisation non gouvernementale de Los Angeles Kiss the Ground. Crystal est actuellement agrégée de recherche à l’Office of Community University Engagement de l’Université de Victoria, et professeure agrégée de la School of Leadership Studies de la Royal Roads University. Elle enseigne à la Faculté des sciences sociales et au département de géographie de l’Université de Victoria, et s’est jointe récemment au laboratoire Resilience by Design de la Royal Roads University à titre de chercheuse affiliée.

  • Robert Wells

    Robert Wells est actuellement directeur (par intérim) du Centre pour l’innovation en enseignement et apprentissage (CIEA) de l’Université Memorial de Terre-Neuve. Auparavant, il a occupé le poste de directeur associé du CIEA pendant neuf ans et dirigé les activités techniques et de conception du département, y compris la conception des cours, les services médias, les technologies en classe et les systèmes techniques. Il continue également de diriger les initiatives de rayonnement international et il a développé des relations suivies avec des partenaires à travers le monde. De 2011 à 2012, Rob a été nommé directeur intérimaire du CIEA et de 2012 à 2015 il a aussi occupé le poste de directeur par intérim du campus de l’Université Memorial à Harlow en Angleterre. Rob contribue actuellement à plusieurs initiatives universitaires à Memorial en étant président du comité technique consultatif pour le Programme de gestion de l’identité et de l’accès (GIA); co-président du Conseil universitaire pour les Affaires internationales (Harlow et rayonnement en Europe); et membre du Groupe de travail d’experts sur l’engagement public. Présentement, Rob est aussi directeur du Comité consultatif pour l’Université Virtuelle Canadienne, un consortium des principales universités du Canada axé sur la formation à distance et en ligne.

  • Reinhart Reithmeier

    Reinhart Reithmeier a obtenu son baccalauréat ès sciences à l’Université Carleton en 1972 et son doctorat en biochimie à l’Université de la Colombie-Britannique en 1977. Après sa formation postdoctorale à l’Université Harvard et à l’Université de Toronto, il a obtenu son premier poste universitaire à l’Université de l’Alberta en 1980. Dr Reithmeier est réputé à l’échelle internationale pour sa recherche sur les transporteurs membranaires d’anions associés à la santé et aux maladies humaines. Conférencier primé, il adore donner les cours d’introduction à la biochimie à 1 000 étudiants de premier cycle chaque année, cours qu’il propose également à des étudiants des niveaux supérieurs. À titre d’ancien président de biochimie et de conseiller spécial sur le développement du leadership et du perfectionnement des professionnels diplômés d’université pour le doyen des études supérieures, il s’assure que les étudiants diplômés possèdent les compétences et le réseau nécessaires pour faire face aux possibilités d’emploi qui leur sont offertes dans le marché mondial d’aujourd’hui. Le leadership du Dr Reithmeier a été salué en 2012, alors qu’il était élu à l’Académie canadienne des sciences de la santé. Il travaille actuellement comme professeur en biochimie à l’Université de Toronto.

  • Paul Yachnin

    Paul Yachnin est professeur Tomlinson des études de Shakespeare et directeur de l’Institut pour la vie publique des arts et des idées. Il enseigne la créativité sociale des arts et publie des ouvrages sur le sujet, principalement sur Shakespeare et d’autres écrivains européens de l’Époque moderne. Parmi ses ouvrages, citons Stage-Wrights, The Culture of Playgoing in Early Modern England (en collaboration avec Tony Dawson) et Making Publics in Early Modern Europe (en collaboration avec Bronwen Wilson), sans compter ses collaborations à des éditions de The Tempest et Richard II. En plus d’être le directeur de la Shakespeare and Performance Research Team et président de la Shakespeare Association of America (2009-2010), Paul a fondé le projet Making Publics (MaP) (2005-10), qui réunit des érudits de toutes les disciplines afin de revoir l’histoire de l’Époque moderne, grâce à une compréhension du travail artistique et intellectuel créé « publiquement » et à de nouvelles formes d’associations reposant sur des intérêts, des goûts et des désirs communs.

  • Matthew McKean

    Matthew McKean est directeur adjoint de l’Éducation au Conference Board du Canada. Il dirige le programme de recherche et gère les relations avec les intervenants pour le Centre for Skills and Post-Secondary Education, une initiative majeure de cinq ans qui étudie les compétences avancées et les difficultés liées à l’éducation auxquelles se heurte actuellement le Canada. Le Centre étudie les thèmes et les enjeux importants des études postsecondaires, d’un point de vue pancanadien. Il est également chargé d’élaborer une stratégie nationale intersectorielle et inclusive pour le système d’études postsecondaires abordant l’avenir des emplois et les facteurs de changement qui perturbent le paysage de l’enseignement. À titre de gestionnaire du Quality Network for Universities, Matthew dirige l’illustre réseau de vice-recteurs et de vice-présidents universitaires de partout au pays, un réseau bien établi du Conference Board. Avant de joindre le Conference Board, Matthew a travaillé sur la politique de la Fédération des sciences humaines du Canada. Il est titulaire d’un doctorat en histoire de l’Université Queen’s, à Kingston, de même que professeur agréé en recherche pour le département d’histoire de l’Université Carleton. Matthew écrit pour un vaste public sur divers sujets et ses articles ont été publiés aux endroits suivants : The Globe & Mail, National Post, The Toronto Star, The Ottawa Citizen, The Hill Times, rabble.ca, Popmatters, Exclaim! et This Magazine. Il est membre du conseil d’administration de l’Ottawa International Writer’s Festival et a été nommé membre du Comité consultatif national pour le Prix du premier ministre saluant l’excellence dans l’enseignement.

  • Mahadeo Sukhai

    Mahadeo Sukhai est à la tête des recherches de l’Institut national canadien pour les aveugles et chercheur principal de l’Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire. Avant d’occuper ces postes, le Dr Sukhai a terminé un doctorat en biologie du cancer à l’Université de Toronto (2007), deux formations postdoctorales en génomique et en recherche de nouveaux médicaments, et dernièrement dirigé le groupe d’interprétation des variantes du programme de diagnostics de génome de l’hôpital University Health Network. Hors de son illustre carrière d’enseignant et de chercheur, le Dr Sukhai a été un bénévole actif pour le Club Lions International (1993-2003), le programme de partenariat Let’s Talk Science (2007-2012), l’Université de Toronto (2001-2012) et l’Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire (NEADS; 2004-2015).

  • Constance Denis

    Madame Denis possède un baccalauréat en enseignement au secondaire et une maîtrise en sciences de l’éducation. Elle complète présentement un doctorat en éducation sous la direction de Christelle Lison et Nicole Rege Colet concernant l’encadrement aux cycles supérieurs. Elle occupe un poste de chargée de cours à l’Université de Sherbrooke où elle travaille notamment avec les étudiants de la maîtrise qualifiante au secondaire, ceux de la maîtrise en enseignement au collégial ainsi que ceux du baccalauréat en enseignement professionnel. Elle est membre étudiante de l’équipe PeDTICE, et s’intéresse entre autres à la pédagogie universitaire, à l’encadrement, aux pédagogies actives, à l’évaluation, etc.

  • Loleen Berdahl

    Loleen Berdahl est professeure et directrice des études politiques de l’Université de la Saskatchewan. Après l’obtention de son doctorat à l’Université de Calgary, elle a travaillé durant dix ans dans le secteur sans but lucratif, pour ensuite réintégrer le milieu universitaire en 2008. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de science politique et codirectrice de la section Enseignement et exercice de la profession. Sa recherche actuelle (en collaboration avec Jonathan Malloy de l’Université Carleton) traite du mentorat professionnel offert aux étudiants du doctorat au Canada; cet ouvrage fait valoir son étude précédente sur la façon dont les facteurs institutionnels, culturels et politiques façonnent l’attitude des personnes et les pratiques de la prise de décision collaborative. Loleen démontre un intérêt marqué pour le mentorat professionnel offert aux étudiants de tous les niveaux, et elle a récemment mené une étude pilote (en collaboration avec le Student Employment and Career Centre de l’Université de la Saskatchewan) sur l’utilité d’une formation en perfectionnement professionnel dans les salles de classe des étudiants de premier cycle. Elle a reçu de nombreux prix de l’Université de la Saskatchewan pour l’excellence de son enseignement.

  • Noreen Golfman

    Noreen Golfman est vice-rectrice et vice-présidente (programmes d’enseignement) de l’Université Memorial. Elle a également été doyenne de la School of Graduate Studies à cette université, de juin 2008 à septembre 2014, date à laquelle elle a été nommée vice-rectrice et vice-présidente (programmes d’enseignement) par intérim. Dre Golfman est professeure d’anglais et titulaire d’un doctorat à la University of Western Ontario. Dernièrement prenait fin son rôle de présidente de la Fédération canadienne des sciences humaines, un groupe de revendication nationale en matière d’éducation, qu’elle a assumé pendant deux mandats. Elle a également été présidente de l’Association canadienne pour les études supérieures et de la Northeastern Association of Graduate Schools, et siège actuellement au comité consultatif du programme canadien d’études à la Hebrew University of Jerusalem. Active dans les enjeux culturels du Canada et forte d’une expérience auprès des médias, Dre Golfman est la présidente fondatrice et directrice du St. John’s International Women’s Film Festival, vice-présidente de la Newfoundland and Labrador Film Development Corporation et présidente du conseil d’administration des Amis de la radiodiffusion. Depuis 2011, elle copréside le conseil de directeurs de Business and the Arts, une organisation de Terre-Neuve qui favorise les relations entre les représentants et le financement provenant des secteurs artistique, organisationnel et privé. En plus de ses publications dans des revues universitaires, Dre Golfman rédige des articles sur les arts et la culture dans des lieux et publications populaires. Elle a également travaillé comme commentatrice, réviseure et animatrice pour la chaîne et la radio de CBC.

  • Suzanne Ortega

    Avant sa nomination comme présidente du CGS, Mme Ortega a été première vice-présidente aux affaires académiques pour les 17 campus de l’Université de la Caroline du Nord. Elle a également été vice-présidente et vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche de l’Université du Nouveau Mexique au cours de la période 2008-2011. Elle a servi au sein du groupe que le CGS représente le plus directement, les doyens des études supérieures, tandis qu’elle exerçait les fonctions de vice-rectrice et doyenne des études supérieures de l’Université de Washington (2005-2008) et aussi à l’Université de Missouri-Columbia (2000-2005). Experte en épidémiologie de la santé mentale, services de santé et relations raciales et ethniques, Mme Ortega a reçu son doctorat en sociologie de l’Université Vanderbilt.

  • Shakil Choudhury

    Shakil Choudhury est un éducateur et consultant primé ayant plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la diversité, de l’équité et de l’inclusion. Cofondateur d’Anima Leadership, il a formé des hauts dirigeants de tous les secteurs ainsi que développé des outils de mesure pour aider les entreprises à améliorer leur rendement en diversité. À l’échelle internationale, Shakil a conçu et dirigé des projets de consolidation de la paix pour les communautés vivant des conflits, particulièrement en Europe et en Amérique du Sud. Son nouveau bouquin Deep Diversity: Overcoming Us vs. Them présente une approche pratique, scientifique et compatissante visant à aborder la discrimination systémique. Écrit dans un style « la rencontre de Gladwell avec la justice raciale », ce livre sur le racisme et l’identité sociale est qualifié par bon nombre de gens de « révolutionnaire ». Habitant à Toronto, Shakil vit actuellement sa plus ardue et enrichissante expérience de gestion : ses deux jeunes enfants, qui lui apprennent le rôle de père.

  • Mircea Vultur

    Monsieur Vultur est professeur titulaire à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), coresponsable du Comité international de recherche « Sociologie du travail » affilié à l’Association internationale des sociologues de langue française, Fellow au Centre interuniversitaire de recherches en analyse des organisations (CIRANO) et responsable de l’axe « Travail et insertion professionnelle » de l’Observatoire Jeunes et Société. Il a été professeur invité à l’Université de Luxembourg, Université de Bretagne Occidentale, Université Fédérale de Santa Catarina, Universidade Unilasalle et Université d’Aix-Marseille. Auteur ou coordonnateur de huit livres, dont celui de « La surqualification au Québec et au Canada » (Presses de l’Université Laval, 2014). Ses recherches actuelles portent sur l’insertion professionnelle des diplômés universitaires, les pratiques de recrutement des entreprises et les conditions d’emploi des salariés d’agences de travail temporaire.

  • Robert Beauregard

    Robert Beauregard est vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes et vice-recteur exécutif de l’Université Laval depuis le 1er juillet 2017. Il a été, de 2008 à 2016, doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique. De 2003 à 2008, il a été titulaire de la chaire de recherche industrielle du CRSNG sur les produits en bois d’ingénierie structuraux et d’apparence (CIBISA) un partenariat de neuf entreprises et organismes publics du secteur forestier. De 1997 à 2000, il a été Directeur des produits à valeur ajoutée au Laboratoire de l’Est de Forintek Canada Corp, maintenant FPInnovations. De 1995 à 1997 il a été chercheur à l’Institut de recherche forestière de la Nouvelle Zélande. Robert Beauregard est ingénieur et ingénieur forestier. L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec lui a décerné en 2006 le titre d’ingénieur forestier de l’année pour sa contribution à la construction du Pavillon Gene-H-Kruger à l’Université Laval, un bâtiment bioclimatique à faible trace environnementale. Il est titulaire en 2012 du Prix Brockhouse du CRSNG pour la recherche interdisciplinaire en sciences et en génie. Il a été président de 2010 à 2012, de l’Association des écoles forestières universitaires du Canada. Il est auteur de plus de cent publications arbitrées par les pairs. Durant l’année 2016-2017 il a été académique en résidence chez FPInnovations où il a initié la rédaction d’un livre blanc sur : “Le rôle des forêts et des produits forestiers dans le contexte des changements climatiques ».

  • Christelle Lison

    Détentrice d’un doctorat en sciences de l’éducation, Christelle Lison est professeure agrégée au Département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Spécialisée en enseignement supérieur, elle s’intéresse à la formation des enseignants du postsecondaire et à leur développement professionnel, aux innovations curriculaires et pédagogiques, à l’évaluation de l’enseignement par les étudiants et à ses retombées sur la transformation des pratiques pédagogiques des enseignants, de même qu’à l’encadrement aux cycles supérieurs. Elle participe d’ailleurs à plusieurs recherches sur ces thématiques, tant au Québec qu’à l’international. Sur le plan de l’enseignement, elle forme les enseignants (professeurs, vacataires, chargés d’enseignement, doctorants, etc.) et les ingénieurs et conseillers pédagogiques à l’enseignement supérieur; supervise des étudiants de diplôme, de maîtrise et de doctorat de plusieurs facultés et encadre des étudiants de concert avec la France. Très impliquée dans la communauté scientifique, Christelle Lison est notamment rédactrice en chef de la Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur, membre du comité de rédaction des Nouveaux c@hiers de la recherche en éducation, membre du comité de direction du collectif de recherche PeDTICE (http://pedtice.org), membre du comité scientifique d’Erasmus Expertise et membre d’honneur du réseau ACoPé (Association des Collaborateurs Pédagogiques) français.

  • Theresa Rogers

    Theresa Rogers est professeure à la Faculty of Education de la UBC depuis 2000. Ses études sont principalement axées sur la littératie et les pratiques médiatiques de la jeunesse dans la communauté et l’enseignement de la littératie et de la littérature dans les écoles. Elle a régulièrement collaboré avec des étudiants dans ses projets de recherche et remporté des prix associés à l’enseignement et au mentorat. Professeure Rogers a débuté son mandat à titre de doyenne associée en G+PS en 2014. Elle a travaillé auprès des étudiants et du corps professoral, pour les programmes et les unités du campus, afin d’offrir son soutien et d’améliorer constamment la qualité des expériences des étudiants aux études supérieures. Ses intérêts actuels sont d’œuvrer auprès des jeunes sur la littératie critique, les arts et la production médiatiques dans les écoles et la population. Elle a également collaboré dans une série de projets au Botswana, des projets axés sur la nouvelle littératie chez les jeunes dans les écoles et chez les femmes des communautés éloignées.

  • Alysha Croker

    Alysha Crocker est actuellement conseillère principale de l’équipe de stratégie scientifique des IRSC, où elle travaille notamment sur le développement et la mise en œuvre d’un plan d’action stratégique lié à la formation en recherche sur la santé et la stratégie d’équité. Auparavant, elle a été gestionnaire de projet pour la Business Implementation Team. C’est à ce moment qu’elle a appuyé la conception et la mise en œuvre d’une nouvelle série de programmes des IRSC ainsi que l’amélioration de l’examen par les pairs, en faisant valoir la réécriture des politiques de financement des IRSC et en analysant les résultats des programmes pilotes de subventions pour les projets et les fondations. Elle est titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire de la University of Western Ontario et a rédigé des articles de recherche traitant des métastases du cancer du sein et du rôle que jouent les cellules cancéreuses de type souche dans les métastases et la résistance à la thérapie.

  • Julie Posselt

    Julie Posselt est professeure adjointe d’éducation à l’University of Southern California et boursière postdoctorale de la National Academy of Education / Spencer Foundation. Ses recherches abordaient les inégalités de l’institutionnalisation dans des secteurs donnés de l’enseignement supérieur, particulièrement les études supérieures, les collèges et les universités de renom, les domaines des STIM et le corps enseignant. Julie est l’auteure de Inside Graduate Admissions: Merit, Diversity, and Faculty Gatekeeping (Harvard University Press, 2015), une étude ethnographique comparative primée traitant de la prise de décision universitaire sur l’admission au doctorat. Sa recherche est publiée notamment dans les publications suivantes : American Educational Research Journal, Journal of Higher Education, Research in Higher Education, et Chronicle of Higher Education. Elle fait partie du comité de révision des publications de Journal of Higher Education et de Journal of Diversity in Higher Education. Son travail a été financé par le département de l’Éducation des États-Unis, la Spencer Foundation, la Mellon Foundation, et la National Science Foundation.

  • Susan Porter

    Susan Porter est doyenne de la Faculté des études supérieures et postdoctorales et vice-rectrice des études supérieures et postdoctorales de l’Université de la Colombie-Britannique. Dre Porter a occupé un poste dans le corps professoral clinique au département de pathologie et de médecine de laboratoire de la Faculté de médecine. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences de l’Université du Nouveau-Brunswick en 1980 et un doctorat en biochimie à l’Université de la Colombie-Britannique en 1988. Après avoir suivi une formation postdoctorale au Fox Chase Cancer Center à Philadelphie de 1989 à 1991, elle est devenue membre de la faculté de l’UBC en 1991. Les services administratifs du Dr Porter à la UBC comprennent notamment les rôles suivants : directrice de thèse au département de pathologie et de médecine de laboratoire; doyenne adjointe des études supérieures et postdoctorales de la Faculté de médecine; doyenne adjointe du développement professionnel de la Faculté des études supérieures; et plus récemment, doyenne intérimaire de la Faculté des études supérieures depuis 2011.

  • Sonia Morin

    Linguiste de formation, Madame Morin a occupé plusieurs postes à l’Université de Sherbrooke, dont les suivants : directrice adjointe au Service de la recherche, adjointe au vice-recteur aux études supérieures, responsable des conditions d’études dans les programmes de recherche et les stages postdoctoraux (encadrement, processus de recherche, propriété intellectuelle, gestion de situations délicates, soutien financier, publications), coordonnatrice de la section Études supérieures au Service de soutien à la formation (dossier antiplagiat, soutien à la création de programmes d’études supérieures, valorisation de la pédagogie universitaire, en plus de veiller sur l’intégrité intellectuelle, les études supérieures, les compétences rédactionnelles et numériques). Elle a de plus été membre de l’équipe du projet de recherche sur les stratégies de créacollage numérique à l’université (projet subventionné par le CRSH).

  • Brahim Boudarbat

    Monsieur Boudarbat est professeur titulaire à l’École des relations industrielles de l’Université de Montréal et détient un doctorat en sciences économiques du même établissement. Avant d’occuper son poste actuel, il a été chercheur postdoctoral et chargé de cours à l'Université de la Colombie-Britannique. De même, il est affilié à plusieurs centres et groupes de recherche dont le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), le Groupe de recherche sur l’économie de l'immigration de l’Université d’Ottawa et le Institute for the Study of Labor (IZA, Bonn – Allemagne). Il a effectué plusieurs recherches sur l’intégration des immigrants sur le marché du travail, les inégalités de revenus, les choix de carrières, les conditions de travail des Canadiens et le marché du travail dans le monde arabe.

  • Martha Crago

    Martha Crago a entamé son mandat d’une durée de cinq ans comme directrice adjointe de l’Université McGill (Recherche et innovation) le 1er juillet 2017. Récemment, elle a occupé les postes de vice-présidente à la recherche et professeure du programme de troubles de la parole et de l’ouïe de l’Université Dalhousie. Auparavant, elle a été vice-présidente des relations gouvernementales et des affaires internationales de l’Université de Montréal, ainsi que doyenne aux études supérieures et postdoctorales et vice-principale adjointe (programmes d’enseignement) de l’Université McGill. Martha est également présidente du Comité de recherche du regroupement des universités de recherche du Canada, le U15. Elle a aussi fait partie du groupe de doyens aux études supérieures de l’Association of American Universities, du groupe de directeurs de recherche et des études supérieures Universitas 21 et du conseil d’administration du US Council of Graduate Schools. Elle est fondatrice du Consortium canadien des universités de la recherche océanographique et cofondatrice du Forum international des universités publiques, un consortium de 21 universités non anglophones de renommée mondiale. Elle a été présidente de l’Association canadienne pour les études supérieures et membre du Groupe consultatif universitaire d’Industrie Canada. En 2016, elle a été choisie par la ministre des Sciences du Canada pour être membre d’un groupe consultatif sur le financement de la recherche fondamentale. Elle a aussi fondé et présidé le conseil d’administration de l’Institute for Ocean Research Enterprises, de même que fait partie du personnel universitaire du Comité conjoint Canada-Brésil du gouvernement fédéral et vice-présidente du conseil d’administration du Network of Centres of Excellence in Marine Environment Observation Prediction Response (MEOPAR). Elle a même siégé au conseil d’administration du Consortium en aérospatiale pour la recherche et l’innovation au Canada (CARIC), du Centre canadien de rayonnement synchrotron (CLS), et de l’Ocean Network Canada (ONC), tout en participant au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (NSERC). Enfin, elle a siégé au comité consultatif du Conseil national de recherches – Institut des biosciences marines.

Points saillants du congrès

Un atelier à l’intention des doyens et administrateurs

l’Aces vous offre cette année un atelier à l’intention des doyens et administrateurs. L’atelier intitulé : Conception des programmes d’études supérieures (détails pratiques), se déroulera le 7 novembre 2017 de 8h à 14h (incluant le petit-déjeuner et le déjeuner). Les sujets qui seront abordés

plus d'informations


Réunion du Consortium des administrateurs du perfectionnement professionnel des étudantEs canadienNEs des cycles supérieurs (CAPPECCS)

Mandat – CAPPECCS

Le but du CAPPECCS est de développer et de communiquer les ressources et les meilleures pratiques en matière de perfectionnement professionnel pour les étudiantEs des cycles supérieurs partout au Canada.